Accéder au contenu principal

le Mot du Président : la fin des emplois aidés, un danger pour l’avenir des clubs

L’été est la saison chaude mais aussi hélas souvent la saison des mauvaises nouvelles, celles que l’on essaie de passer en douce.

Nous avons appris début août la fin BRUTALE du financement par l’état des emplois aidés. Les emplois aidés sont des emplois dont une partie du coût (de 50% à 80% dans le cadre de notre association) est prise en charge par l’état. Le public visé par ces emplois est un public éloigné de l’emploi (chômeurs de longue durée, jeunes sans formation) mais aussi les habitants des quartiers prioritaires.

Dans le cadre de l’Intrépide football, 5 salariés entraient dans le cadre de ce dispositif. A ce jour, 2 contrats avec échéance en septembre n’ont pu être renouvelés, un autre s’achèvera dans quelques jours, les 2 derniers courent jusqu’au printemps.

Il y a bien sûr d’abord l’aspect humain, le club se voit dans l’incapacité de continuer à faire travailler des personnes appréciées, qui se retrouvent au chômage.

Il y a aussi l’aspect organisationnel : les tâches qui étaient prises en charge doivent être reprises par les bénévoles, déjà peu nombreux et très occupés.

Les instances du football nous incitent depuis des années à aller vers la professionnalisation des clubs, imposent d’avoir des éducateurs formés et diplômés, augmentent le coût de la pratique. Mais cette montée en charge des clubs ne peut se faire dans le contexte déprimé de baisse des aides publiques que nous connaissons : baisse des aides des collectivités locales, baisse des subventions CNDS, et donc suppression des emplois aidés.

Quelles solutions vont s’offrir aujourd’hui aux clubs qui doivent encore et toujours s’adapter ? Quelles seront les conséquences de cette nouvelle donne ? Faire payer aux licenciés le réel coût de la pratique ? Faute d’encadrement suffisant, accueillir moins de licenciés ?

Quelqu’un m’a dit récemment que l’ingéniosité et le dévouement des bénévoles permettrait aux clubs de surmonter ces difficultés. Jusqu’où, jusqu’à quand ?

Si de nouvelles propositions d’aides aux associations sportives ne sont pas créées très prochainement, les répercussions seront très importantes et dépasseront le cadre des terrains car le rôle social rempli par les associations sportives est irremplaçable.

Abraham LINCOLN disait :  « Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance ». On pourrait dire aujourd’hui  « Si vous trouvez que le sport coûte cher, essayez l’oisiveté »

Bruno GOUA

Président Angers Intrépide Football

 

 

 

Intrep Tout afficher

Association créée en 1920, club de football d'Angers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :